Unsane - Wreck - 2012

RSS
Dela

19 maj 2012, 15:02




Fondé en 1988, définitivement New Yorkais (Chris Spencer, chanteur/guitariste du combo n'a jamais quitté sa casquette des Yankees), Unsane transpire le rock et suinte la noise. Pas certain que le trop utilisé poncif "culte" soit dans ce cas suffisant pour introniser l'un des trios les plus influents de la scène américaine. Reste que le groupe est rare (7 opus en 20 ans), a déjà splitté une fois pour mieux revenir et n'a pour ainsi dire jamais déçu. Alors pourquoi avoir attendu la publication de Wrech pour parler du combo du Lower East Side? Je n'ai pas la réponse mais mieux vaut tard que jamais.

Imaginez ce qu'ont du ressentir ces trois lascars, lorsque Jello Biafra leur a proposé de publier leur nouvel opus sur son label, Alternative Tentacles? Le fan de punk hardcore qui sommeille (à peine) en eux a du bondir! Voilà probablement pourquoi Unsane termine Wreck sur "Ha Ha Ha", une reprise de Flipper, légendaire combo du cathalogue de cet étrange label. Histoire de boucler la boucle? Probablement. En attendant, le groupe fait honneur à la confiance que leur accorde le frontman des Dead Kennedys et propose un disque solide, dans la droite lignée de leurs productions précédentes. Perpétuellement plongé dans les bas-fonds du rock crasse, porté par la basse distordue de Dave Curran, le son d'Unsane doit évidement beaucoup à la Telecaster au manche tordu de Chris Spencer, garante d'une signature sonore inimitable. Enregistré à Brooklyn, aux Translator Studios (Shrinebuilder, Keelhaul), Wreck sonne comme du Unsane pur jus, comme l’on était en droit de s’y attendre.
De "Rat" à "Roach", pas de fausses notes (en tout cas pas une qui dérange) et le trio se permet même de tartiner "No Chance" à l'harmonica et probablement d'enregistrer avec ce titre l'un des meilleurs blues rampant et poisseux des dix dernières années. Il n'y a finalement que le dispensable mais pas insurmontable "Struck" pour ternir ce bien joli tableau. Alors que le trio avait splitté, harassé de fatigue en 2001 et était revenu en force avec Blood Run (Relapse/2005) et surtout Visqueen (Ipecac/2007), ce nouvel opus, sans grande surprise, rappelle que l'œuvre d'Unsane est indispensable, dans sa totalité concernant les 7 opus studio jusqu'ici produits.


Retrouvez cet article sur Destination Rock et bien plus encore


Unsane - Wreck

Godkända inlägg
Destination Rock, Beautiful Noise
Inlägg under avvaktan
Noise rock

Kommentarer

Lämna en kommentar. Logga in på Last.fm eller registrera dig (det är gratis).